• - Revendications Infirmières -

                  Allez, je me lance. Voici mon premier post.

                  Il est consacré à ce nouveau mouvement qui prend de l'ampleur chez les IDE et AS....

    Un groupe qui s'est créé sur Facebook: "ni bonnes, ni nonnes, ni pigeonnes" les infirmières (et les aides soignantes) aussi.

    Lancé il y a environ un mois par "ni bonnes", il regroupe déjà presque 7000 personnes. Le but: réunir les IDE et AS de tous horizons,qui en ont marre de leurs conditions de travail,  pour arriver à lancer de vraies revendications. D'ailleurs un texte a déjà été pondu (pour des pigeonnes...) et va être envoyé avant lundi aux principaux sites des médias infirmiers. Il faudrait que les infrmières (et AS) commencent à se faire entendre, sortir de ce carcan de sainteté et de dévouement sans faille.


               Une infirmière travaille -aussi- pour gagner sa croûte et il faut un peu arrêter ce misérabilisme dès qu'il s'agit de cette profession! Ces braves femmes qui donnent sans compter de leur temps, de leur patience, qui font un métier formidable, la profession la plus aimée des français, des quasi nonnes....ou des putes, nues sous leurs blouses, toujours prêtes à faire une gaterie au médecin pour un sourire ou une promotion....

               Allons!! cessons là ces billevesées et revenons sur terre. l'infirmière est -souvent- une femme, parfois seule avec ses momes (Monsieur s'est barré?? on se demande bien pourquoi...)et qui jongle entre ses horaires, ses enfants, ses patients, sa direction, ses comptes, les courses, le mal au dos, la menace de burn out qui plane, comme tout le monde direz-vous? oui peut être.... mais tout le monde n'entend pas gémir à longueur de journée et d'année , ne cotoie pas des personnes en fin de vie, des enfants qui souffrent, des personnes agées usées par la vie et qui n'attendent que la mort du matin au soir... Tout le monde ne prend pas sur lui pour aider et soulager la souffrance, la misère, la solitude, le déespoir.. tout le monde n'a pas besoin de mentir en disant "allez tout ira bien je vous le promets" en sachant exactement la suite, tout le monde ne tient pas la main de quelqu'un pour l'aider à franchir la porte de l'au delà, tout le monde ne serre pas une mère dans ses bras quand elle vient de perdre son enfant, tout le monde ne ramasse pas la merde de celui qui ne peut plus subvenir lui même à ses besoins....la liste est -très- longue, la reconnaissance l'est moins.

    Le manque de personnel dans les etablissements est criant, au détriment de la qualité et sécurité des soins. Les infirmieres ne peuvent prendre ni pause pipi, ni boire un verre d'eau, ni se reposer un peu le dos.. Elles sont pressurisées, stressées par toujours plus de travail, de sonnettes, de visites d'internes et de changements de traitements. Comment arriver à se poser pour prendre soin de quelqu'un? et elles? qui prend soin d'elles? Et ce salaire de misère? pour prendre autant de responsabilités??? et la retraite? ce métier n'est pas reconnu comme pénible, tiens tiens....???

              En libéral ce n'est pas mieux, mais ce sera un autre post, trop à dire car c'est mon quotidien depuis 28 ans.

    Ce mouvement ne changera certes pas la face du monde, mais permettra déjà de faire parler de nous, se faire respecter et prendre au sérieux, en finir avec cette image désuette de la petite maison dans la prairie... les infirmières savent aussi penser, réfléchir, s'organiser. Elles sont soucieuses du bien être de leur patients et de leurs proches. Elles arrivent à soulager la souffrance et leur raréfaction n'est pas un signe de bonne santé du système Français.

    Voilà c'était mon humeur du jour, ou plutot un tout petit bout de mon humeur très revendicatrice en ce moment !

    Alors ni bonnes, ni nonnes, ni pigeonnes!!!  http://www.facebook.com/groups/NiBonnesNiNonnesNiPigeonnes

     

    « - A propos de moi -- Résidences sécurisées et codes de portes d'entrée - »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    5
    Burn out girl
    Lundi 19 Novembre 2012 à 15:54

    Oui, je trouve ce métier  gratifiant malgré tout. ce sera mon métier d'ici quelques années si j'arrive à financer ma formation...  c'est sûr tout le monde jongle avec plusieurs aspects de sa vie, il n'y a pas que les infirmières...

    mais c'est sûr aussi, il faut valoriser ce métier magnifique.

     

    4
    Clématite Profil de Clématite
    Samedi 17 Novembre 2012 à 10:44

    tu as raison Meloy,

    le fait est que la profession est majoritairement feminine. Mais là je ne representais pas "la" profession, c'etait une vision caricaturale que j'en faisais.

    Mais je rectifie: infirmiers et infirmières, AS et AS.... Merci

    3
    Meloy
    Samedi 17 Novembre 2012 à 10:31
    Je suis à peu près d'accord sur tout mis à part ta vision féminine de l'emploi, en effet il y a aussi plein d'hommes IDE et as! Je pense qu'avec ce post tu ne les incite vraiment pas à rejoindre ce groupe car la seule chose que tu en dis c'est qu'il se barre en nous laissant seule avec nos mômes!
    2
    Clématite Profil de Clématite
    Mardi 13 Novembre 2012 à 20:35

    merci stupméfiante!!!

    28 ans de pratique ça laisse des traces! a bientôt!

    1
    Stupmefiante
    Lundi 12 Novembre 2012 à 17:57

    Bonjour et merci pour cet excellent article qui illustre tellement bien ce quotidien des soignants . Les soignants ont à faire face à des conditions de travail qui sont de pires en pire. Et comme un ou une soignant (e) ne rajeunit pas, mais souffre prématurément de divers troubles , plus le temps passe plus son combat devient inégal en plus de ce qu'il est injuste.  Juste une petite chose que j'aimerai dire ici c'est que Ni Bonnes Ni Nonnes Ni Pigeonnes fédère les soignants et aussi les étudiants dont je fais partie. Merci encore

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :