• - EHPAD'pitié pour les vieux !-


    Parfois je me questionne sur ma propension à TOUT critiquer. Suis-je la SEULE à trouver à redire, à penser que certaines choses pourraient très facilement être améliorées, que d'autres sont justes "idiotes", irréfléchies...??? Faut croire que nous ne sommes pas très nombreux en effet, ou alors que le QI de la France est en dégringolade, ou que tout le monde s'en fout (je penche pour cette dernière proposition, et c'est mon dernier mot, JP!)

    Après les IDE, les médecins et autres dysfonctionnements déjà passés sous mon oeil laser, je m'attaque aux EHPAD. Pour ceux qui n'ont encore jamais été concernés: établissements d'hébergement pour personnes âgées  dépendantes. En gros: maison de retraite

    EHPAD'Raison que je les épargne, car là aussi, beaucoup à dire!

    Est- ce normal, dans une résidence, certes non médicalisée, mais qui tout de même demande plus de 1800€ par mois:

    - De trouver des salles de bain/WC aussi grandes que mon placard, décorées façon Ex- Allemagne de l'EST, avec des barres d'appui (pour les chanceux) incohérentes par rapport aux besoins, des toilettes quasi au bord du bac à douche, lui-même très profond (le pied est en équilibre lorsque le résident est assis sur les toilettes, et pour donner la douche: l'infirmière s'entraîne pour le grand cirque Médrano), pas de rideaux de douche et cerise sur le gâteau : le carrelage du sol ! Plus glissant qu'une patinoire à la moindre goutte d'eau! Déjà moi-même personnellement, j'ai failli plusieurs fois m'étaler somptueusement sur le carrelage de la salle de bain (mes adducteurs se souviennent d'une de ces fois!), alors imaginez une pauvre mamie toute chaotique et glissante au sortir de la douche...Elle qui n'y voit pas et qui a froid, qui s'agrippe à vous, comme Drucker à son émission dominicale .... ou Candéloro au star system (restons dans le patinage, et vous remarquerez que je n'ai pas dit : comme Nabila à son shampoing, hein? je progresse!)

    - D'avoir une eau BOUILLANTE qui sort du robinet, au point que moi-même me suis déjà brûlée en réglant la douche ... N'est-ce pas une mise en danger des résidents ??

    - D'avoir une nourriture ni appétissante, ni bonne, ni diététique, ni préparée avec des matières premières de qualité, qui pue dès 8 h du mat. ? Au point que la plupart préfèrent rester dans leur chambre le soir. Et que tous grossissent à vue de balance.... quand on sait l'importance que prend le "temps du repas" dans leur vie.

    - De voir les chiens de la "maison" déambuler dans les couloirs (passons), dans la salle de soins (discutable), dans la cuisine => Intolérable ! Sans parler de leurs désordres gastriques et intestinaux réguliers (ben oui eux aussi sont âgés)au milieu des couloirs et lieux de vie... Et hop ! Un fémur, un!

    - D'avoir pour médecin référent un professionnel qui semble si peu motivé, se trouvant lui-même plus proche de l'Epahd que de la fac, et surtout si peu pertinent dans ses prescriptions. 

    -D'avoir une direction plus préoccupée par l'emplacement de tableaux à deux balles (vous savez les trucs pleins de zénitude qu'on trouve chez GIFI)que par le confort des résidents.

    - De voir dans les couloirs (peints avec des couleurs monstrueuses, à donner des cauchemars à Freddy himself) juste avant le service du petit-déj, les chariots avec les croissants et tartines  beurrées) posés sur le niveau le plus bas , à 10 cm du sol, en plein milieu, là où l'on passe et repasse  avec nos sacs à couches, et les chiens aussi.... Allez un petit effort d'imagination et vous allez voir avec mes yeux effarés. 

    - Que le cadeau de Noël soit une plante, style Kalanchoe, qui ne sert à rien, qui encombre une chambrette déjà bien pleine, alors que des produits de toilette parfumés (par exemple) seraient appréciés, car la plupart ont peu de moyens et achètent leur gel de douche chez Lidl.

    - Que la rare animation proposée soit une pauvre saltimbanque baroque et hors d'âge qui chante comme Kbrelle sans le K.... Même les plus sourds grimacent.. Mais "ça [leur] rappelle [leur] jeunesse", alors ils sont heureux, et puis: "il y a rien d'autre, on s'ennuie TELLEMENT ici !" 

    And so on.... On dirait que leur devise est : EHPAD'Pitié pour les vieux ! Ils sont pourtant la mémoire vive du siècle passé, ils ont bossé dur pour avoir que dalle, ils aspirent juste à finir leurs jours tranquillement sans devenir une marchandise juteuse (la Silver économie vous connaissez?). 

    La certification pourrait peut-être réguler tout ceci, en attendant je ronge mon frein, je vois tout , j'entends tout, je dis parfois...mais ça sert pas à grand choses!

    Bien entendu tous les EHPAD ne sont pas concernés! Et heureusement. 

    Mais ce qui est décrit ici existe réellement! Les pensionnaires n'y sont pas plus malheureux qu'ailleurs, ni les familles, car la chaleur et le dévouement du personnel viennent compenser tous ces manquements ...

    Mais comment peuvent-ils rester motivés quand leurs remarques sont ignorées...?????

    EHPAD'Awan: j'espère que la jeune génération infirmière saura impulser le changement, et redonner respect et dignité à tous nos aînés.

    EHPAD'Excuse-ment vôtre

    Clématite

     

    « - L'impertinence: comment en sortir ? -- Marseille by night - »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    10
    mgt
    Jeudi 20 Novembre 2014 à 16:11

    dessolée mais les jeunes diplômée sont en train de gérer leurs planning et leur recup.

    Il ne faut ni compter sur elles ni sur les autres trop aigris. sinon on peut peut être compter sur celles qui est au café ou celle qui 10min avant la fin du service est au vestiaire ou mieux devant la badgeuse attendant que les minutes passent

    stop les pleureuses merci !

    la vocation on l'a ou l'a pas, si on l'a pas on change de structure voila tout

    9
    coca
    Lundi 10 Février 2014 à 15:46

    Bravo !


    J'ai travaillé dans une même structure où la hiérarchie divine me demandait de m'occuper des patients en respectant leur rythme de vie à chacun...et dans le même temps, il fallait que je fasse toute la paperasserie laissée en attente par mes prédécesseurs !


    J'avais 18 ans d'ancienneté de diplôme, j'ai voulu m'en tenir à soigner nos chers anciens au mieux que j'ai pu, en faisant les papiers de temps en temps...


    J'ai essayé d'avoir le temps d'appliquer une formation suivie pendant cette année...sans succès car pas de temps pour les anciens.


    On m'a  ''emmerdé'' jusqu'à ce que je donne m'a démission en demandant humblement et silencieusement pardon à ces personnes âgées que ''j'abandonnais''.


    A la finale, j'ai tenu tant bien que mal 11 mois dans cet établissement...quand je pense à certains résidents qui sont là depuis des années !!!!!!!!!


    C'est la plus grande honte de notre société je trouve. Aucun respect pour les gens grâce à qui nous en sommes là.


    J'espère (sans y croire au vue de la nouvelle formation de mes futures collègues à qui je dis bon courage) que nos futures IDE s'impliquerons fermement à changer tout ça... nous vieillissons tous et allons, nous aussi, finir nos jours en EHPAD... pourvu que ces établissements s'arrangent d'içi là !


     

    8
    Denis-Michel Brochet
    Lundi 10 Février 2014 à 12:19

    Bonjour,

    Merci de votre texte, votre coup de gueule est très important.

    Ma mère a transité quelques mois dans un établissement de Soins de Suite et Rééducation du Val de Marne. J'ai été étonné, malgré de nombreux problèmes, de l'humanisme et de la gentillesse des (presque toutes) infirmières et des aides soignants, certains étant carrément adorables, mais de rééducation il n'y en y eu quasiment pas. Le médecin du service m'a paru évasif et incohérent, et, quand elle a su quelle était ma formation (pharmacologue) elle a passé plus de temps à m'éviter qu'autre chose ! J'ai décidé, pour l'instant, de suspendre mon travail et de m'occuper de ma mère qui a ainsi pu revenir chez elle, les soins étant gérés par une association très efficace. Tout le monde ne peut pas se le permettre, évidemment.

    Il est vrai que la situation de nombre d'EHPAD est inadmissible pour les résidents. Merci de votre témoignage qui fait réfléchir. Avez-vous songé à créer une association de professionnels souhaitant, comme vous, faire bouger les choses ?

    Je souhaiterais partager votre texte. Est-ce possible ? Bon courage, merci pour votre site vers lequel je reviendrais. Bien solidairement, Denis

    7
    kathy kat
    Jeudi 6 Février 2014 à 13:58

    et...non clématite vous n'êtes pas la seule à râler constamment contre les abbérations d'un systéme ou l'homme n'est pas toujours mis en avant. Pourtant l'école nous à gaver de leçons sur la bientraitance et l'humanitude et rares sont les établissements ou ces principes étaient mis en avant. En effet quand une aide-soignante a environ 5 minutes par patients pour le coucher, je ne vois pas comment améliorer l'endormissement chez les personnes âgées que l'ont "jétent" dans le lit....La faute à qui? Je ne sais pas trop dans le fond, ayant moi-même exercé un peu en tant qu'aide-soignante pendant et après mes études d'infirmière je dois dire que je ne me suis jamais gêner de dire ce que je pensais des méthodes de soins, idem quand je suis devenue infirmière et on m'a retorqué à plusieurs reprises que j'étais trop jeune dans le métier pour me permettre toutes critiques négatives....C'est quand même moi qui devais couché 40 résidents en 30 minutes....Alors manque de temps, d'argent, de motivations...? Mes jeunes collègues courbent l'échine et plient sous la préssion, elles ont peur de perdre leur emploi, quand à moi j'ai quitté tour à tour ces établissements ou rien n'est fait ou les paroles du personnel sont écartés de toutes discutions, je ne peux plus exercé mon métier et je ne veux plus exercé mon métier dans ces endroits ou l'humain est relégué au rang de compte en banque et de main d'oeuvre....Alors que faire? Se rebeller? Arréter de se taire? Oui je suis d'accord, mais les personnes qui pourraient parler se taisent de peur de perdre leur emploi et les gens comme moi se font virer, car oui un de mes contrats à été "écourté" car ma rebellitude ne plaisait pas à la cadre...J'aurais tant à dire sur ces foyer de vie médicalisé ou non, mais y-a-t-il encore quelqu'un pour écouter....?

    6
    Sardin'killer
    Mercredi 5 Février 2014 à 21:15

    Mais non Clématite tu n'es pas la seule (je ne suis pas certaine de te rassurer) et encore je te trouve relativement tendre avec les EHPAD. La vie de nos aînés est terrifiante pour ce que j'en ai vu. Mais c'est pas dit que j'y retourne dès mon DE obtenu. Je me suis fait une promesse un jour, revenir diplomée dans un EHPAD et tenter à ma modeste place de changer du moins les mentalités, au moins les comportements. Même si je sais que c'est par un changement des mentalités qu'il faut commencer. Mais je ne pense pas qu'on me gardera assez longtemps pour ça. J'ai vu des choses pour lesquelles il ne faut ni de temps, ni d'argent  pour lesquelles on peut agir si on est une vraie équipe qui s'entend pour travailler autour des résidents et non pas sur leur dos.  Il faut parler de l'Humanitude et dire aux familles qu'elles soient demandeuses de ce concept (à condition qu'il ne se réduise pas à un simple label obtenu, cela va de soi. Non tu n'es pas seule, merci pour tes écrits qui nous font tant de bien. :-)

     

    5
    Mercredi 5 Février 2014 à 21:09

    Je trouve que les chiens ou chats sont formidables auprès des personnes âgées. Mais pas le pipi ou le caca au milieu des couloirs.... 

    Et merci pour les C... ! lol!!!!

    4
    Céline
    Mercredi 5 Février 2014 à 16:57

    La question des chiens en maison de retraite est discutable quand même, bien que je sois d'accord avec vous sur les exemples que vous donnez dans cet article.


    En tout cas, bravo d'avoir les c******* (pardonnez-moi l'expression) de publier ce genre de texte.

    3
    Mercredi 29 Janvier 2014 à 12:58

    J'espère que mes collègues fraichement diplômés sont motivés pour y aller... Moi j'en suis incapable. Et pourtant je sais que ça existe et je voudrais que ça change ! Mais pour y avoir fait quelques stages, l'immersion dans la maltraitance passive est vraiment intolérable, même si je fais moi-même les choses différemment... Le quotidien est vraiment trop lourd pour moi, alors pour eux... C'est juste un énorme scandale.

    2
    Mercredi 22 Janvier 2014 à 20:36

    Merci maphti!!! Avec grand plaisir. C'est le but! :-)

    1
    maphti
    Mercredi 22 Janvier 2014 à 16:56

    Bravo pour ce texte pleins de vérité !

    Je souhaiterai le partager j'attends donc ton autorisation. Merci

    Cordialement

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :