• - Réalisé sans trucage -

    ou : Notre expérience en ambulatoire

    dans un hôpital de l 'assistance publique de Marseille


    Mon mari devant se faire ôter une saloperie tanquée dans l'os, en mode ambulatoire, nous voilà convoqués à 6h45, pour une opération prévue à 7h.

    Convocation ... Pfiou! ..réveil mis comme pour le boulot.  

    • Arrivée à 6h45 : peu d indications globalement.  On se retrouve dans un couloir digne d' une scène de "fear"( les amateurs de jeux vidéos reconnaîtront) . Juste 2 sièges, table d orientation  sur le papier peint, sur un poteau. Et déjà 10 personnes, des futurs opérés, qui attendent, debout. Aucune mention sur les portes, ni d'heure d'ouverture, RIEN !  Des Barrières arrachées du mur, un paysage de désolation... 

     

    • 7h tapantes: une porte s'ouvre enfin. Accueil zéro,  soignante dotée de l ' Humour du poulpe  mort... Installation dans une  Chambre double avec vue... sur les travaux. Blouse de créateur, minimaliste, en coton qui fut blanc, mais ça c'était avant !  et bien entendu  Ouverte derrière: vous savez les fameuses.....
      Prise déglinguée. Boîtier d'arrêt sonnette étant à côté de la porte, l' infirmière se la prend dans le dos quand elle le manipule.

    • 7h15:  visite du Professeur. Qui s'adresse d'abord au voisin. "Non non c'est moi !"  Bim bam boum. Un coup de marqueur sur la zone et bingo. On vient vous chercher "tout de suite"...

    • 7h20: le voisin relate une expérience récente où il a traversé l'hôpital en blouse, debout avec le brancardier, en blouse collection "fèssalère".. On est obligés de se fader les inepties de Mr et Mme  "voisin de chambre". Au demeurant sympathiques, tout de même...

      Compagnons de galère chez qui se développe une espèces de code  invisible d'appartenance au monde des soignés, des otages d'un système obscur et magique.  Les chuchotements d'usage et les allusions  fusent:  "on nous ment,  on est peu de choses, quand on vieillit on est plus malades qu'avant"  ( ha bon ?)..., Et puis THE Weather (le temps), ha oui le temps ! sujet universel et inépuisable des conversations ineptes et chiantes. ...
      Je me suis fendue de ma petite blague sur les gens qui entrent pour une fibro et  se retrouvent avec une jambe en moins.... Même chéri a ri jaune... Oui je sais c'est pas beau... J ai honte .   

     

    • 7h45: allez,  on attaque la revue des malheurs et maladies... Qui va gagner??? Pour l'instant  mon doudou = 1. Voisin =  0... Casaque blanche et toque en ferraille. Je savais que j'avais choisi le bon canasson... Mais le bougre remonte au créneau avec une greffe de foie, ah ! Zut !  Il prend 3 points d'un coup !

    • 8h: CA y est, Top Chef ! Enfin une belle conversation actuelle..c'est Naouelle qui a gagné. "Ha bon? Je peux pas me la voir elle".... Avec "The Voice". En même temps faut s'occuper car notre Professor doit finir de se brosser les ongles après avoir au moins changé la roue de son 4x4 vu que le  "tout de suite" ça fait déjà 30mn... Balayage  en règle du paysage audio visuel et des émissions nulles et nullissimes .

      Et on revient sur le manque cruel d informations. Ça j avoue que ça craint. Vous êtes consignés,  à poil dans un lit et hop hop hop ! Zavez qu'à attendre.. Après tout vous êtes un Patient....

     

    • 8h 15:  et on devait être opèré à 7h....

     

    • 8h30... Les sujets commencent à s'épuiser,  la motivation aussi. L'énervement gagne. Et on attend, sans nouvelles.... Et on s'énerve et on trépigne....

     

    • 9h30 : On vient me le chercher - enfin - et on lui dit benoîtement en salle de réveil: "vous étiez stressé Monsieur! " Sans blague !!!!

     

    • 13h: je demande un verre, qu'on me donne en me disant qu'il ne faut pas boire... Ni manger... Jusqu'à ce que ce soit autorisé... Ha! Et c'est quand ? quand les consignes le diront .. Je n'en saurai  pas plus.

     

    • 16h30: l'homme est un peu dans le coltard mais surtout voudrait partir ... Donc on attend "l'aptitude à la rue" ou en langage plus clair l'autorisation de sortie....

     

    • 17h: ça y est, visite du Chef, ordo, tout est plié, au revoir et merci...

    Ha oui ! Vous reviendrez lundi pour enlever les points .... heu..je suis infirmière, je peux le faire, et puis (mais ça je ne l'ai pas dit )il existe des infirmières libérales, vous savez celles qui viennent enlever les points des gens malades ou qui font des pansements pour 6,15 euros bruts.... Non ! A l’hôpital on facture 12,60 euros et une consultation de spécialiste. Bref.

    Voilà notre journée ambulatoire.

    Inhospitalièrement vôtre.

     

    Clématite

     

     

    « - Générique, quand tu nous tiens!- Tout avait pourtant si bien commencé... »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    2
    florence13
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 11:56

    toujours autant d'actualité, hélas!!!!

    1
    Jeudi 30 Mai 2013 à 17:55

    Merci d'y avoir mis de l'humour ! C'est tout à fait cela, en clinique on a quelquefois droit à un sourire en plus, c'est toujours ça !

    Infirmière libérale... merci de venir jusqu'à nos domiciles, heureusement qu'on vous a encore !!! Vous soutenez le moral de beaucoup de gens qui ont du mal avec la dernière ligne droite de la vie !

    Mais pourquoi êtes-sous si mal défendues ? Aucun toubib ne se déplacerait pour le prix que vous prenez !

    Avec mes encouragements

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :