• - Le triangle infernal -

    - Le triangle infernal -

    Connaissez-vous le triangle dramatique, plus connu sous le nom de "triangle de Karpman" ?

    Ce concept a été introduit dans les années 70 par un psychologue, Stephen B. Karpman, et se trouve être un des piliers de l'analyse transactionnelle.

    Il met en scène trois protagonistes, pouvant tour à tour prendre chacun des rôles, de façon relativement inconsciente. On retrouve donc le Sauveur, le Persécuteur et la Victime.

    Pour en savoir plus ==> ICI

    Don't worry, je ne vais pas vous faire un cours soporifique de psychologie freudienne ou lacanienne, je vais juste essayer de vous expliquer avec MES mots à moi les implications de ce tourbillon infernal....

     En fait si on y réfléchit bien, la plupart de nos relations (perso,  prof et amoureuse) sont régies par ce cercle et ce jeu de rôles...

    Nous avons, par ordre d'apparition à l'écran:

    1) le Sauveur: en général l'infirmière, (ben oui!!). Toujours prête à rendre service, à aider, à soulager , à régler les problèmes...réels OU imaginaires!!! Sauf que , en vrai, on lui demande pas toujours d'intervenir. Et je parle pas que dans le cadre professionnel, mais en privé: combien de boy scouts en herbe se sont fait refouler suite à une tentative de sauvetage... et quelle frustration ressentie!

    Du genre: "et ben, fait du bien à Bertrand et il te le rend en caguant!" ==> expression toute marseillaise imagée à souhait et assez parlante (NDLR).

    Sauf que, à bien y réfléchir, peut être qu'en fait la veuve ou l'orphelin si ardemment secourus n'ont rien demandé.... peut être que c'est juste notre propre inconscient de "sauveteur" qui a agit, sans se préoccuper de la réelle demande.... 

    2) Le Persécuteur: c'est celui qui critique, qui envoie des strokes (messages) négatifs, qui malmène... En gros c'est le "méchant". Ce peut être aussi celui qui dit ce qui ne va pas à quelqu'un qui n'est pas prêt à l'entendre... En résumé c'est celui qui endosse le mauvais rôle (réel OU imaginaire)

    3) La Victime: Ha notre chère victime!!! Celle que l'on doit protéger, préserver, sauver, cajoler, plaindre aussi!! Ben oui, une victime endosse ce rôle pour le bénéfice immédiat produit par la plainte. Etre victime déresponsabilise et permet de faire porter par d'autres la faute. On ne blâme jamais une victime, quoiqu'elle fasse... Son simple statut la protège! 

    A préciser que le terme de "victime" est ici employé dans son sens purement psychanalytique, nonobstant toute atteinte corporelle ou psychologique avec un tiers identifié. On parle bien ici de rôle endossé.

    La victime attire inévitablement les sauveteurs et les persécuteurs.

    On voit bien que sans "Victime" point besoin des deux autres! 

    Exemple concret pour éviter de me faire accuser d'obscurantisme avéré: 

    Une de vos amies, Véronique, est en questionnement par rapport à son couple, son mari qu'elle sent distant etc... Elle vous en parle, elle vous saoule un peu, c'est vrai, mais après tout les amies c'est fait -aussi- pour ça! Vous ( Sophie) la sentez SI peu épanouie avec un mari (Philippe), sympa au demeurant, mais qui ne s'occupe plus trop d'elle, elle si fragile et si en demande d'amour... A chaque rencontre c'est la même histoire: "il m'a dit ça, il m'a fait ça, il est pas prévenant, je suis si malheureuse, je ne sais plus quoi faire....".

    Et pourtant vous même vous en rêveriez de ce type d'homme, mais peut être qu'elle s'y prend mal avec lui??? La vie est si injuste, elle avec un mari et vous seule, elle qui se plaint... mais vous allez l'aider! 

    Vous, de votre point de vue externe, vous pensez qu'elle vous sollicite, qu'elle demande votre aide, en toute bonne foi. Pour vous c'est sûr, elle doit réagir, peut être le stimuler ou le secouer ... et vous lui conseillez de laisser un peu tomber le rôle de bobonne et de venir s'éclater un soir avec ses copines.. Juste histoire de le faire mariner un peu dans son jus et de lui montrer comme la vie de femme n'est pas toujours rose avec les gamins, le ménage, les repas etc... (j'en vois qui sourient, ça vous parle hein?).

    Et voilà la pauvrette, la "Victime" donc, vous suivant (la "Sauveuse") en soirée post pubère où on refait le monde en fumant des pétards (ho ça va hein! vous l'avez aussi fait..) et en buvant des "cosmopolitan". Et notre quadra en ressort requinquée et pétée, prête à en découdre avec ce monstre (le Persécuteur") qui lui sert de mari et lui pourrit la vie...

    Et rentrant titubante à 22h (ben oui quand même "je vais pas le laisser seul trop longtemps"), elle trouve la maison vide , avec un mot laconique aimanté sur le frigo :

    "chérie,  je suis allé voir le match chez lolo, vu que j'étais seul ce soir, les enfants sont chez ta mère. profite et ne m'attends pas. bisous".

    Notre post baba s'effondre! Comment ça ??? 

    "Je veux lui donner une leçon et lui en profite pour aller voir ses potes?? Aussi bien il y a aussi cette blonde aguicheuse, qui va le draguer et lui va en profiter pour se venger de moi... et moi je suis là toute seule comme une cruche malheureuse et bientôt sans mari... OUINNNNNNNNNN !!!!!!

    Et c'est la faute à qui tout ça? HEIN??? A cette imbécile d'infirmière ( qui passe de "sauveuse" à "persécuteuse") qui croit tout savoir, et qui ferait mieux de s'occuper de sa vie à elle.... D'ailleurs, elle est pas mariée que je sache, de quoi elle se mêle à m’entraîner dans de la débauche. A cause d'elle je vais perdre mon mari et mes enfants seront tristes! Ho!!! je la DETESTE!!!! Quelle personne mauvaise.  

    Je suis sûre qu'elle fait cela par pure jalousie, juste pour me rendre malheureuse car elle ne supporte pas le bonheur des autres. Dès demain je vais le lui dire et ne plus la fréquenter. Et mon pauvre petit mari adoré qui s'est senti surement si seul et abandonné (il devient "victime"). Quand je pense qu'il doit se forcer pour rigoler pensant que je l’abandonne, arghhhh, quelle imbécile je fais..."

    Forte de ces allégations auto entretenues, notre Véronique tourne en rond et appelle sa "victime" de mari pensant qu'il a besoin d 'être consolé et rassuré: "mon doudou adoré, je t'assure que je serai à l'avenir une épouse attentive et aimante....(elle devient la "sauveuse"). Je viens te rejoindre pour pas te laisser tout seul..."

    Sauf que le mari en question n'a pas du tout envie de voir débarquer sa chialeuse de femme, surtout que l'OM mène par 3 à 0 sur PSG... Ça se fête!

    Il se renfrogne et marmonne dans sa barbe: " quelle emmerdeuse celle là! Pour une fois que j'étais tranquille!Y a pas moyen de souffler un peu, j'en ai marre!" Et notre pauvre Véronique devient sa "persécuteuse"...

    C'est Sophie, la brave infirmière saint Bernard qui va être surprise demain de se voir accusée de tous les maux et qui va en pleurer de déconfiture: "ben fais du bien...." OUI on sait, il te le rend en caguant...Il est con ce Bertrand!!!

    Alors ma chère Sophie, et mes chers Sauveurs de tous ordres, mêlez vous de vos affaires! 

    Et c'est juste gentil ce que je dis. Avant de vous précipiter pour sauver le monde posez vous trois questions très simples:

    1- Willy m'a t-il demandé explicitement de le sauver?

    2- Est ce dans mes cordes (compétences)  de sauver Willy?

    3- Willy a-t-il vraiment envie d'être sauvé????

    Et je vous garantis que vous sentirez infiniment mieux! 

    La suite transposée dans nos milieux de soins très vite....

    Triangulairement vôtre

    Clématite

    http://www.ubiform.be/le-triangle-dramatique-de-karpman-au-cinema/

    http://blog-fr.coaching-go.com/2012/02/comment-eviter-les-jeux-psychologiques-avec-le-triangle-de-karpman/

     

    « - Et si Georges clownait???- - Où est Charlie ??? - »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :