• - LE LIBÉRAL M'A TUER -

    - LE LIBÉRAL M'A TUER -  

      Me revoilà... après une pause estivale bien        méritée et constructive. 

      Pour paraphraser un célèbre blogueur, interne     de son état: "alors voilà!"

     

     

    Ahhh l'exercice infirmier en libéral... quel vaste nid à débats.

    Les "pour", les "contre", les "c'est un scandale de gagner autant", les "c'est un scandale de gagner si peu"... Chacun y va de son laïus libérateur et catharsistique sur sa façon d'exercer, ses revenus, ses indus, sa vision plus ou moins juste des systèmes de santé et de ses acteurs...

    Mais il reste une constante, un point commun inébranlable, une caractéristique absolument non contestable: la souffrance au travail ! 

    En quelques décennies d'exercice et pas mal d'incursions plus ou moins furtives sur les réseaux sociaux, je ressens ceci très très fort:  

    L'infirmière libérale  SOUFFRE 

    (c'est valable aussi pour les hommes)

    Pourquoi me direz-vous?

    Après tout, elle bosse 15 jours par mois, elle a une belle voiture qu'elle change tous les deux ans, elle est libre sans patron sur le dos, elle gagne des tunes, mais des tunes.... qui lui permettent de partir en vacances au bout du monde.

    Moi je vous dis M'sieur Dames, c'est une nantie celle là. 

    Ha oui... et bien jetez un oeil déjà sur mes articles depuis quelques années. Venez voir l'envers du décors, quand les projecteurs s'éteignent, et que la foule quitte la salle. Vous êtes prêts ? Allez, on y va: 

    - Tout d'abord prenez le parti de vous lever à 5 heures du mat. En général le premier patient est aux alentours des 6 heures. Vous "attaquez" votre tournée comme on part au combat, la fleur au fusil et la tête dans le cul..Mais c'est pas grave, on y croit. Sauf quand "le plein est vide"... car chéri ou fiston est allé a sa répet de musique hier soir...

    - Passées les effluves nauséabondes dès le petit matin, nous avons la circulation qui se charge (bon je parle de ce que je connais: Marseille). Outre les risques d'accrochages permanents il y a les bouchons autour de l'école, le camion poubelle, le livreur, le bus qui ne reste pas dans sa voie, les travaux et autres joyeusetés. Je passe l'absence chronique de places de stationnement, les PV, les essuies glaces arrachés et la voiture rayée pour cause d’empiétement sur les clous. Sans oublier la torsion physique qu'exerce sur la colonne vertébrale une quarantaine de sortir/entrer dans la voiture chaque jour...

    - Nonobstant ces désagréments environnementaux, il y a Mme Michu: "vous êtes en retard!!!" (oui de 3mn12), Mme Bodin: "vous êtes en avaaaaaance!!!!" ( de 2mn 54), et mme Barbes "vous êtes bien  à l'heure aujourd'hui!" (là, je reste sans voix). Sans compter l'aide ménagère de Germaine qui vous explique comment faire le pansement, la pédicure de Charles qui vous prescrit de refaire les soins de pieds suite à pédicurie traumatique, la fille de Madeleine qui vous demande de passer à 7h au lieu de 10h: "elle a rendez vous chez le coiffeur à 8h30!"

    - Après un marathon de 6 à 8 h de travail non stop, nous voila en pause relative, jusqu’à 16h environ. Mais c'était sans compter sur Lisette:  "Allo!!!! vous pouvez pas passer MAINTENANT au lieu de ce soir, je voudrais enlever mes bas de contention, j'ai chaud!! ". Et bien NON! A la rigueur je passe un peu avant mais pas "maintenant!. Je mange!!!!!" Ou dors, ou fais crac crac.. cela ne vous regarde pas.

    - Rebelotte pour la sacro sainte tournée du soir, re marathon, re TOUT en fait. Ce sont les même, on les prend et on recommence. On défait ce qu'on a fait le matin et que l'on refera le lendemain. "Allez bonne nuit à demain!", voilà, c'est ça, à demain...

    - 20h ou 22H, selon, on rentre, harassée.. l'ombre de soi même, vidée d'avoir tant donné, tant écouté, tant rassuré, tant expliqué inlassablement les mêmes choses... "mais si ça sert à quelque chose de prendre vos médicaments! Vous n'avez pas de sucre (ou TA) parce que vous les prenez justement!!!". Vidée d''avoir tant cru qu'un jour on ne serait plus affectée par un décès, un départ brutal, une crasse de patient ou de collègue. 

    BOB l'éponge vous connaissez? BOB l'IDEL en fait! 

    Mais c'est pas fini! Non, vous avez payé pour le tour complet alors on continue!

    - Il y a la relève qui n'en finit plus d'en finir alors que la soupe refroidit sur la table. Mais punaise elle les connait les patients, pas besoin d'y passer 2 heures!!! 

    -Il y a l'incontournable facturation, sur le logiciel, avec les cotations pas toujours évidentes (bon là je vous passe les détails des perfs , des flash de moins d'une heure, de ceux de 12 heures avec tarif de nuit et débranchement mais sans déplacement..), et les mutuelles (pour 6€), les tiers payants pour deux piqûres, la carte vitale qui n'est plus à jour... Et plus de papier pour imprimer et plus d'encre dans l'imprimante.....Mais Matthias, fiérot,  a son exposé de Sciences Nat de 20 pages, tout prêt, en trois exemplaires, posé sur la table... Misère!!!!

     - il y a les enfants, le mari, la mère, les amis ... au choix ou le tout, qui vous sautent dessus à votre arrivée en mode ZOMBIDEL.

    "Maman maman, j'ai eu 15 a mon devoir de math..." ==> Haaa, c'est super...

    "Chérie que penserais tu de repeindre le garage en gris béton ce week end ?" ==> Haaa, oui c'est super...

    "Allo ma fille, tu sais papa et moi partons en croisière la semaine prochaine, tu pourras garder Poupette ?.." ==> haaa c'est superrrrrr.

    "ha ma fidèle amie, il faut que je te vois, je suis au bord du gouffre, Alain a une maîtresse et..." ==> Haa c'est suppe... BIP BIP BIP...

    Ho punaise, je viens de perdre ma meilleure amie mais là tout de suite je m'en fous parce qu'en même temps  j'ouvre la lettre de la sécu: ARGHHHHHHH........

    Bon là je suis tombée dans les pommes, donc la suite au prochain épisode.

    Chargez à 300......

    Presquemortement vôtre

    Clématite

    « - Mes RV manqués avec le HIV -- Un AMI qui ne vous veut pas que du bien - »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    8
    Lundi 30 Mai 2016 à 11:26

    Travailler sous le régime libéral demande énormément d'organisation. Mis à part le métier même d'infirmière, il y a tout le côté administratif à gérer. Mais le plus important est d'aimer sa profession. Nous vous souhaitons plein d'épanouissement dans votre carrière.

    7
    Mercredi 6 Janvier 2016 à 21:35

    Moi aussi fin officielle au 31/12 et je confirme plein de paperasses. Mais franchement quel soulagement! Je redors la nuit, plus d'angoisse de relève, plus de noeud au ventre...

    Non rien de rien, non je ne regrette rien... Bravo Anna Feta! Si cela ne te convenait plus il ne fallait pas insister. Je te souhaite le meilleur!

    positivement vôtre

    6
    Mercredi 16 Septembre 2015 à 21:26

    Je suis pas mal de blogs de professionnels de la santé et je reste effaré devant votre quotidien. Vous n'avez pas beaucoup de reconnaissance alors que vous jouez un rôle majeur dans la société. Des efforts sont à faire à tous les niveaux !

    5
    Dimanche 13 Septembre 2015 à 08:16

    Tout pareil Tic, tout pareil!!!!... 

    Bon courage, on peut le faire. 

    Bises à toi. 

    4
    tic
    Samedi 12 Septembre 2015 à 17:30

    25 ans de libéral, j'ai connu ( au temps de dinosaures..) le paiement direct et immédiat par le patient ( les cheques impayés aussi!) , j'ai connu l'époque avec seulement des AMI et des EP, mais aussi les quotas et toutes ces modifications, qui nous ont amené à une charge administrative lourde et complexe.... (comme les pansements) !



    6 DU et un master plus tard ( eh oui on y croit) ce que tu racontes est mon quotidien épuisant et pour tout l'or du monde ( 3500 euros nets mensuels avec un nombre d'heures incalculable) je vais envisager une reconversion professionnelle ...épuisée de vivre des situations sociales et humaines dramatiques presque quotidiennement et de plus en plus graves te fréquentes, ces situations où même si tu te mets en 15 tu n'as pas de solutions....toujours passionnée par la discipline infirmière, je vais arrêter cette forme d'exercice pour ma santé , mon équilibre et celui de mes proches !


    Tout ça pour ça ! Arriver après 30 ans d'exercice, une vraie expertise, une passion intacte pour mon métier, au seuil du changement d'orientation professionnelle ....

    3
    Vendredi 11 Septembre 2015 à 19:33

    Merci Anna Fenta de ta fidélité!! Tu trouveras très certainement un nouveau nid pour t'accueillir dans de meilleures conditions que cette geôle dorée qu'est le libéral. A deux ans d'exercice, tu peux encore t'en tirer (dans tous les sens du terme!) sans trop de dégâts.  J'ignore ta situation familiale, mais aller chercher son gosse à l'école et l'aider à faire ses devoirs n'a pas de prix, ni AMI 15 , ni AIS 72.... Mais c'est APRES que l'on s'en rend compte.

    Pour moi ... c'est la quille! YEP! 

    j'en parlerai un peu plus tard.... intello

    2
    anna-fenta
    Vendredi 11 Septembre 2015 à 07:45

    Coucou Clematite, j'éspère que ces vacances auront été bénéfiques ??

    Moi ca m'a aidé à reflechir, et je me suis octroyée une remise de peine, et je rends les clefs de ma prison dorée au 31 décembre prochain.... Je n'ai que deux ans de libéral derrière moi, donc je ne suis pas encore autant ancré que toi dans la pratique libérale, mais ces deux années m'auront permis d'avoir un apercu de la situation :))))

    Ah, je te laisse, j'entend mon CV tout chaud qui sort de l'imprimante et qui attend d'être envoyé à tous les employeurs qui n'attendent que moi ;)

    Au fait, pour toi la libération c'est pour quand ??

      • anna-fenta
        Mercredi 6 Janvier 2016 à 18:56

        C'est officiel, le libéral ne me tueras pas !!! j'ai décroché ma plaque avec fanfare et trompette le soir du 31 décembre !!! Je nage dans la paperasse liés à la cessation d'activité, mais je m'en fou je suis libérée, délivrée !!!

        J'ai reprit un poste dans mon ancien hôpital, je flippe car c'est peut être eux qui me tueront à force d'heures sup pas payées, et de réunions inutiles.

        Libéralement vôtre...

        Anna-Fenta

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :